La scripophilie

La scripophilie (ou scriptophilie, les 2 ortographes existent) est le hobby qui consiste à collectionner des titres sans valeur boursière. Il peut s'agir aussi bien d'actions que d'obligations qui ont été annulées ou qui se sont retrouvées sans valeur suite à la faillite de la société ou la non remise lors de différents échanges. L'on retrouve également des épreuves d'imprimerie, des titres sans signature ni numéro qui ont été gardés par les sociétés. 

La scripophilie est, comparée à la collection des timbres, monnaies ou cartes postales, un hobby assez récent. Il faut en effet attendre le début des années 70 pour voir apparaître les premiers clubs de scripophilie en Angleterre. En Belgique, le seul et unique club existant à ce jour fut fondé en 1980 à Bruxelles.

 460

Obligation du Chemin de Fer à voie étroite

de Bruxelles à Ixelles-Boendael, titre assez rare.

Au début, il fallut trouver un nom pour ce merveilleux passe-temps qu’est la collection des vieilles actions. Le nom de ‘scripophily’ fut ainsi retenu suite à un concours réalisé par les Anglais. Les Français traduisirent ce terme par ‘scripophilie’ remplaçant ainsi, comme cela s’est fait couramment, le y par ie (philosophy, philosophie ...). Nous autres  Belges traduisîmes ce terme par “scriptophilie”, rajoutant donc un “t” à la traduction française. “Scriptum” veut en effet dire “papier” en latin, et “philos” “ami” en grec.

 La scripophilie dépasse cependant , pour les passionnés, le simple fait de rassembler des vieilles actions. Nous cherchons en fait tout l’historique des titres que nous possédons en les replaçant si possible dans leur contexte socio-économique.

Quand fut créée telle société, quelle était son but, ses avoirs, son fonctionnement, ses particularités, et surtout son histoire que l’on peut suivre à travers ses titres émis : sa création en tant que société anonyme avec l’émission d’actions, son expansion avec augmentation de capital et création de nouvelles actions, sa faillite ou son rachat par un autre groupe. Le travail de recherche est parfois important et s’échelonne sur toute une vie de collectionneur.

Le domaine de la scripophilie étant tellement vaste, tout scripophile se limite à un ou deux domaines bien particuliers, souvent représentatifs de notre passé économique, et dont il deviendra un spécialiste : les charbonnages, les banques, les tramways, les chemins de fer, l’automobile, l’aviation....

En plus de son thème, chaque scripophile collectionne aussi les actions de sa région ou les actions décoratives ou tout autre sujet qui l’intéresse d’une façon moins précise. En règle générale, tous les scriptophiles collectionnent les titres de leur pays.

9028

Certificat nominatif d'actions Solvay,
titre assez récent.

Mais comment commence-t-on à collectionner de vieilles actions ?  La plupart des scriptophiles ont des relations avec le monde de la finance soit en tant qu’administrateur de société, ou tout simplement en tant que banquier ou agent de change. Les autres ont eu un “déclic” allant de l'héritage d'un paquet de vieilles actions en passant par la découverte sur une brocante d'un vieux titre de société où l'on a travaillé pendant de nombreuses années.

La scripophilie apporte de nombreux plaisirs aux collectionneurs. Outre le fait de découvrir des documents financiers avec un passé historique, de contempler des titres parfois aussi beaux que des tableaux, de trouver une action d’une société où un parent a travaillé, la scriptophilie permet de trouver sur le marché des pièces qui n’ont encore jamais été vues, et de marchander vu qu’il n’existe aucun catalogue.

Tandis qu’un philatéliste, lui, sait quels timbres ont été émis et à combien d’exemplaires, et pour les avoir, il lui suffit de payer le prix catalogue. Nous, scripophiles, avons encore le plaisir de faire parfois des trouvailles. Mais parfois aussi nous payons cher un titre qui sort petit à petit d’un fonds de grenier et qui perd donc petit à petit de sa valeur.

 

La scripophilie est un hobby international qui compte des adeptes dans le monde entier. Cependant, il existe de grandes différences entre les pays. Ainsi, c’est l’Allemagne qui compte, par rapport à sa population, le plus grand nombre d’adeptes, suivie par l’Angleterre. Le marché est assez limité en Belgique. Il commence tout doucement à se développer dans les pays de l’Est.

Top

 

Toutes les photos présentes sur ce site sont protégées par Copyright © ABS 2021toute personne désirant les utiliser doit au préalable en recevoir l'accord de  l'Association.
Les titres anciens (actions et obligations) et documents financiers présentés n'ont pas de valeur boursière, ils n'ont qu'une valeur de collection.

 

 

Association Belge de Scriptophilie A.S.B.L. 

Avenue de l'Equinoxe, 18 

B-1200 Bruxelles 

Belgique

N°  d'entreprise : BE 0420507371

Téléphone : 032(0)2 763 33 68

GSM : 032(0)494 04 99 16

Mail :scripophilybe@gmail.com 

Comptes bancaires : 

Code IBAN : BE98 3200 1739 4493

Code BIC : BBRUBEBB

 

PAYPAL :  paypal@scripophily.be 

Belgian Association for Scripophily N.P.O

Avenue de l'Equinoxe, 18

B-1200 Brussels

Belgium

Company number : BE 0420507371

Phone : 032(0)2 763 33 68

GSM : 032(0)494 04 99 16

Mail : scripophilybe@gmail.com

Accounts : 

Code IBAN : BE98 3200 1739 4493

Code BIC : BBRUBEBB

 

PAYPAL :  paypal@scripophily.be